Thème : Genre

Toutes nos publications, nos activités et nos actualités sur le thème du genre.

Face à la pénurie de masques, des initiatives citoyennes et des groupes de solidarités locaux et régionaux ont fleuri un peu partout en Belgique au fil des semaines. Tout cela encore une fois sur le dos des femmes … et des bénévoles ? La machine à coudre est un révélateur des inégalités et d’un système grippé. Et le masque, dans le flou du déconfinement, devient le symbole de la distanciation sociale, de la possibilité de consommer mais pas de se rassembler …

Tandis que pour certains individus, l’orientation sexuelle – se sentir et s’auto-proclamer par exemple homo-, hétéro-, bi-, pansexuelle – est une évidence et un élément permanent de leur identité, pour d’autres, la réalité est tout autre. Comment la psychologie a défini la fluidité sexuelle de Freud à Lisa Diamond.

Si la pilule colle le plus dans les esprits au mot contraception, le modèle contraceptif focalisé sur celle-ci depuis les années 70 commence cependant à s’effriter. Différentes méthodes accessibles aux femmes sont diffusées… alors que les alternatives masculines, hormis le préservatif et la vasectomie, sont méconnues, en cours de recherche ou pas forcément fiables. C’est aussi ce qu’a révélé le micro-trottoir que nous avons réalisé le 13 novembre 2019 dans les rues de Louvain-la-Neuve sur la responsabilité contraceptive. Pourtant, une prise en charge contraceptive masculine plus importante aiderait à réduire le nombre de grossesses non désirées et d’avortements.

Les hommes semblent vouloir prendre davantage en charge la contraception : illusion ou réalité ? N’est-ce pas aussi le succès de l’utilisation de la pilule chez les femmes qui fait renoncer à chercher une alternative du côté masculin ? La diffusion de la contraception hormonale et plus particulièrement de la pilule contraceptive a eu deux grands effets : elle a permis aux femmes de vivre une sexualité libérée de la crainte continue de la grossesse et elle a entraîné un retournement de la responsabilité contraceptive. On passe ainsi progressivement d’une contraception masculine à une féminisation de la contraception avec un désinvestissement progressif de l’homme.

Nos corps de femmes sont impactés dans le temps et dans l’espace par des normes qui le fabriquent, le cantonnent, le réduisent… Lors du dernier forum d’Alter Egales, des femmes de terrain ont identifié les enjeux à travailler aujourd’hui pour ne plus être physiquement “remises à notre place”.

Face à l’arrivée massive de migrant.e.s en Europe pour laquelle les réponses politiques manquent cruellement, des citoyennes principalement font preuve de solidarité et  s’engagent à héberger les migrant.e.s, de manière régulière ou ponctuelle. Pourquoi les femmes sont-elles moteur de ce nouvel engagement ?

Dans le cadre de Take Back The Night, le film “Les ongles rouges” et la discussion avec Vinciane Saliez, directrice de I.Care asbl, nous a permis d’approcher la réalité des femmes incarcérées en Belgique. Leurs besoins premiers et leurs spécificités de genre ne sont pas suffisamment pris en compte. Besoins en matière d’hygiène, de santé, de vie affective, de parentalité.

La neutralité de genre dans la lutte contre les violences, question d’équité ?

« La loi, le travail, le mariage et la famille, la religion, l’art, l’enseignement… toutes les institutions de la société se construisent sur et par les inégalités de genre et les perpétuent. Qu’il s’agisse de la représentation politique, des revenus, de la propriété, de la distribution des tâches ménagères et des soins aux enfants au sein d’un ménage, de l’accès à l’espace public, du temps de parole dans des discussions […] Les violences n’ont pas lieu dans un vacuum, mais s’inscrivent dans cette structure sociale inégalitaire.
C’est pourquoi une gifle ou une insulte d’un homme envers une femme n’a pas la même fonction, signification ni conséquence qu’une gifle ou une insulte d’une femme envers un homme.
La présente étude explore ces différences de genre et cherche à comprendre les ressorts du discours de la neutralité de genre, ainsi que ses conséquences, afin de faciliter un positionnement féministe. »

Des danseurs explorent le féminin en eux, entre humour et finesse, à travers des stéréotypes et des situations auxquelles les femmes sont confrontées (l’avortement, la harcèlement, etc.). Ils se déploient dans les milles et une nuances qui existent entre les genres et qui brouillent les pistes. Mais comment ne pas occulter l’oppression historique des femmes en voulant sortir de la binarité de genre ? En montrant ce à quoi les femmes ont été réduites pendant des siècles et en réhabilitant la figure des sorcières ?

corps ecrits asbl louvain-la-neuve belgique

Corps écrits asbl
Siège social et équipe animation
Place Galilée, 6
1348 Louvain-la-Neuve, Belgique
Tél : +32 (0)10 47 28 61

Secrétariat
Sentier du Goria, 8
1348 Louvain-la-Neuve, Belgique
Tél : +32 (0)10 47 42 25

Email : info[at]corps-ecrits.be

Envie d’écrire ? Envie d’agir ?
Envie d’écrire autour d’une de nos thématiques ? De participer à l’élaboration de nos actions ? N’hésitez pas à prendre contact avec nous !

Suivez-nous sur Facebook !